Article DIRECT VELO

2018
News
Article DIRECT VELO

Publié il y a 6 mois par

Article DIRECT VELO

VC Rouen 76 : « Former un vrai collectif »L’image contient peut-être : 1 personne, personne sur un vélo et plein air


Yann Guyot, Taruia Krainer, Maximilien Picoux, Jules Roueil, Guillaume Millasseau et des Juniors sortants de qualité, comme Matis Louvel, Mathieu Warée ou Anthony Macron... Le VC Rouen 76 a frappé fort sur le « marché » des mutations. "L'effectif est plaisant", apprécie le directeur sportif Jean-Philippe Yon, qui espère voir son groupe sur le prochain Tour de Bretagne (2.2).

RECRUTEMENT : « UNE FILIÈRE INTERNE »

« Nous avons mis en place une pyramide de formation, avec une équipe pour les Cadets et une pour les Juniors. Nous souhaitons avoir une filière interne. Nos Juniors ont fait une belle saison 2017 alors ils sont quatre à intégrer la DN1 (voir l'effectif). Nous avons également pris Anthony Macron, qui avait un niveau international chez les Juniors. Nous sommes partis sur un groupe jeune. Nous avons eu l'opportunité de recruter deux coureurs expérimentés, Taruia Krainer et Yann Guyot, et Maximilien Picoux, qui arrive de Belgique. Ça permet d'avoir un bon équilibre. Nous espérons par ailleurs accompagner Jules Roueil à retrouver son véritable niveau. Il a connu une année 2017 compliquée après avoir chopé un virus en Espagne, en février, pendant le stage de l'Equipe de France. Concernant Guillaume Millasseau, il a lui aussi du potentiel. Son gabarit n'était pas très adapté aux courses disputées en Rhône-Alpes avec le Chambéry CF. Il a terminé 2e de Paris-Roubaix Espoirs, ce n'est quand même pas anecdotique. Il est Espoir 3. 2018 devrait être une belle saison pour lui logiquement.

EFFECTIF : « IL EST COMPLET »

Sur le papier, notre effectif est plaisant. Taruia Krainer et Yann Guyot avaient un rôle-clé dans des  collectifs très bons, le Vendée U et l'Armée de Terre. C'est un gros point positif de les avoir avec nous. Pour faire une belle saison, il faut un excellent collectif, pas de pépin de santé etc... Nous avons seize coureurs contre quinze l'an passé en début d'année. Il y a cinq Espoirs 1ère année donc il vaut mieux être nombreux. Ça permet aux jeunes de progresser dans des bonnes conditions. L'effectif est complet. On ne manque de rien. Pour les courses difficiles, nous avons notamment Fabien Rondeau (notre photo) qui a passé un sacré palier. Il a connu une belle progression. On est actuellement en stage en Espagne et on voit qu'il est bien.

CALENDRIER : « DISPUTER LE TOUR DE BRETAGNE »

Nous serons sur deux fronts chaque week-end. Nous débuterons la saison sur la Côte d'Azur. En mars, nous aurons des rendez-vous importants comme le Grand Prix de Lillers, Bordeaux-Saintes, en Coupe de France DN1 et le Tour de Normandie. On enchaînera, début avril, avec le Circuit des Ardennes. Pendant le printemps, il y aura la Ronde de l'Isard et la Ronde de l'Oise. Nous avons postulé pour le Tour de Bretagne. Il y a bien longtemps que nous ne l'avons plus disputé. On espère vraiment y rentrer car c'est une super course et on a, je pense, l'effectif pour bien faire là-bas. Nous espérons avoir nos 40 jours de courses en Classe 2. Si on était toute l'année sur des Elites, on gagnerait peut-être plus de courses mais ce n'est pas notre ambition. Aller en Classe 2 donne de l'expérience et permet de progresser physiquement.

AMBITIONS : « DONNER UN AVENIR À NOS COUREURS »

Le premier objectif est que l'équipe prenne du plaisir, que les gars soient contents d'être ensemble. On doit former un vrai collectif. Le club est par ailleurs très attaché à la Coupe de France. Elle permet tout de même de connaître la hiérarchie entre les DN1. Il y aura un gros niveau avec la réforme qui ouvre la Coupe de France à plus de gars expérimentes et tout en tenant compte de l'arrêt de l'Armée de Terre, puisque plusieurs DN1 ont recruté leurs coureurs. Il y a beaucoup d'anciens pros dans le peloton amateur. Il y aura un très gros niveau en DN1. De notre côté, nous avons un groupe de qualité mais on sait que tout peut aller très vite dans le vélo. 
Notre souhait est aussi de donner un avenir dans le vélo à nos coureurs. C'est notre rôle. Gagner 18 ou 22 courses, c'est pareil mais on doit être capable de permettre à un coureur de passer pro. »


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter